DIMANCHE 22 NOVEMBRE 2020 : LE CHRIST ROI – 34ÈME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE ANNÉE A

Illustration ©Théobule.org

ÉVANGILE DE JÉSUS CHRIST SELON SAINT MATTHIEU 25, 31-46

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! » Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison…Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? » Et le Roi leur répondra : « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »
Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : « Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. » Alors ils répondront, eux aussi : « Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ? » Il leur répondra : « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait. » Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

APPROFONDISSEMENT DE LA PAROLE

Qui est le roi de l’univers ?

 Qui sont les justes ?
 Qui sont les maudits ?
 Que faut-il faire pour être à la droite du Roi ?

.

.

MOTS – RETROUVE CES MOTS DU TEXTE D’ÉVANGILE DANS LA GRILLE :

fils
royaume
bénis
frères
brebis
boucs
droite
gauche
faim
juste
malade
maudits
pain
roi
étranger
vie éternelle

COLORIAGE

D’après Découvrons la Parole, Année A

Complément lien web (à regarder en famille) :https://www.theobule.org/video/les-petitsmes-freres/48

COMMENTAIRE DE LA PAROLE

Le dimanche de la fête du Christ Roi est le dernier dimanche de l’année liturgique : les chrétiens sont invités à réfléchir au mystère de la foi qui repose sur le fils bien-aimé de Dieu, Christ-Jésus, roi de l’univers. Fêter le Christ, fondation du monde et du mystère de notre foi, donne du sens, un avenir rempli d’espérance.
Dans ce texte de l’évangile de saint Matthieu, Jésus nous dit qu’il est le roi de l’univers et nous parle du Royaume des Cieux et de la façon d’y accéder. Tout ce que nous faisons par amour pour quelqu’un, c’est d’abord pour Lui,
Jésus, que nous l’accomplissons. Inversement ce que nous ne faisons pas, nous le refusons au Seigneur. Ceux qui n’ont pas rendu ces services, n’ont pas reconnu Jésus dans ces hommes. Les justes (qui seront, au Royaume des Cieux, à la droite de Jésus) sont donc des hommes bons, proches de Jésus donc des autres. Les « maudits » sont ceux qui ne veulent pas faire le bien autour d’eux.
À quoi nous invite Jésus ? Il nous invite à rendre service à tous ceux qui en ont besoin au quotidien : à la maison, à l’école, au travail, … Tout geste, toute action et toute démarche pour venir en aide à notre prochain, nous met en relation avec Dieu. Ainsi, nous vivrons selon le commandement de Dieu : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 13, 34), et nous nous approcherons de Lui, le Christ Roi de l’univers.

PRIÈRE

Chemin du silence

  • Mets-toi à l’aise et détends-toi, installe-toi dans une bonne position.
  • Respire tranquillement et longtemps.
  • Écoute les bruits qui t’entourent pour les oublier : c’est le silence extérieur !
  • Ferme les yeux et prend conscience de tout ce qui te passe par l’esprit.
  • Pense à une image qui te fait plaisir et fixe toute ton attention sur elle….
  • Laisse la s’en aller pour arriver jusqu’au silence intérieur.
  • Sans sortir de cet état de silence, écoute ou dis la prière ci-dessous ou parle au Seigneur.
  • Pour les plus grands, terminer votre prière en disant un Notre Père ….. et/ ou la
    prière à Marie « Je vous salue Marie …».
  • Pour les plus jeunes, demande à un adulte (parents, catéchistes, enseignants)
    de dire avec toi la prière du Notre Père ….. et/ ou la prière à Marie.

Merci Seigneur Jésus, Parce que je peux te rencontrer chaque fois que je fais quelque chose de bon. Amen.

ACCEDEZ à tous les dimanches ICI

AUTRE PROPOSITION

Le moment spi du dimanche par le diocèse de Nantes