…ils ont pris le chemin des béatitudes, sans craindre d’avoir un cœur de pauvre…/…Si le chemin de la béatitude a ses exigences, c’est toujours en vue d’une plus grande maturité spirituelle./…par la grâce de Jésus-Christ, toute notre vie concourt à notre sanctification./…Ce n’est donc absolument pas une question de mérite ou de rendre des comptes, mais du simple don généreux et joyeux./…Aujourd’hui, le Seigneur nous veut dans un profond désir de vivre davantage dans la joie.

 Homélie du vendredi de la Toussaint 1er novembre 2019 – (Mtt 5, 1-12a) – Père Thierry