Notre préoccupation, en ce monde, ne doit donc pas être celle d’occuper les premières places, mais bien plutôt de garder celle de serviteur, conscient de notre humanité, qui nous invite à rester dans l’humilité.

Homélie du samedi 3 Novembre 2018 – (Lc 14, 1. 7-11) – Abbé Thierry