…nous pouvons regarder la croix, c’est-à-dire le poids de notre humanité, non plus comme une fatalité, une finalité, mais comme un passage vers la vie, comme un chemin sur lequel le Christ nous accompagne…/…En faisant mémoire de l’Evangile, nous actualisons, nous rendons vivant en nous la Croix glorieuse. Elle nous verticalise, nous élève, nous fait ouvrir les bras sur nos frères et ce monde qui a tant besoin d’espérance, de foi et de charité.

Homélie du samedi 14 septembre – Fête de la Croix Glorieuse – (Jn 3,13-17) – Père Thierry