Sachons nous mettre, chaque jour, à l’écoute du Seigneur avec humilité, pour savoir qu’elle est notre place dans son Eglise, pour que règne entre nous la douce communion fraternelle, la paix tellement nécessaire à l’évangélisation et notre salut.

Homélie du mardi 9 octobre 2018 – (Lc 10, 38-42) – Abbé Thierry