Mais l’absence, la douleur, les larmes purificatrices vont l’amener progressivement à entrer dans un autre niveau de compréhension, un autre niveau de conscience./…Ne nous effrayons pas de ces temps où le Seigneur semble avoir abandonné son épouse : ils sont un appel à renouveler notre foi. Il nous invite à être plus dans l’intériorité, à nous convertir davantage…

Homélie du mardi 23 avril 2019 – (Jn 20,11 – 18) – Abbé Thierry