« Veux-tu être guéri ? »…/…si le brancard nous semble lourd parfois, il ne faut pas s’en effrayer, ni se décourager. Ce bagage est notre humanité qui est bonne et doit nous permettre de continuer sur le chemin…/…Allons à l’encontre de ceux qui veulent nous faire croire en un Dieu loin de l’humain, un Dieu de terreur et de vengeance. Lui, au contraire, il s’abaisse pour venir à notre rencontre.

Homélie du mardi 2 avril 2019 – (Jn 5, 1-16) – Abbé Thierry