Laissons-nous toujours plus transformer par la grâce de l’Esprit qui vit en nous, par l’écoute de la Parole, la vue du ressuscité présent dans les sacrements, mais aussi, bien sûr, par l’amour que nous nous portons.

Homélie du mardi 4 décembre 2018 – (Lc 10, 21-24) – Abbé Thierry