…nous découvrons deux sortes de tentation : celle de l’avoir, du pouvoir…puis celle de douter de l’amour de son père./…La joie vient de l’expérience d’être aimé. Ce père est Dieu le Père qui nous aime malgré notre éloignement. Notre dignité d’enfant de Dieu est inscrite à jamais en notre âme. Par le sacrement du pardon…toutes les grâces de Dieu, les bienfaits du Seigneur nous sont donnés.

Homélie du dimanche 31 mars 2019 – (Lc 15, 1-3. 11-32) – Père Christophe