…nous avons la grâce de recevoir la miséricorde divine dans la Sainte Communion, mais il n’en reste pas moins que cela suppose, de notre part, un acte de foi, reposant sur notre capacité à aimer nos frères, comme le Seigneur nous a aimés, c’est-à-dire jusqu’à l’extrême./…ne nous replions pas sur nous-mêmes, allons vers nos frères. Osons porter l’amour et le pardon là où la division, la haine, l’individualisme, la peur et l’in-crédulité souillent l’image de l’homme…

Homélie du dimanche 28 avril 2019 – DIVINE MISERICORDE – (Jn 20, 19-31) – Abbé Thierry