Notre adversaire, l’esprit du monde, mise sur notre désespoir, notre fatigue venant remettre en cause, lentement mais sûrement, notre foi./…Il y a un combat réel à mener contre la tentation de l’ennui, du découragement ou celle de l’exagération, de l’ostentation et de la systématisation./…En priant la parole de Dieu, c’est Jésus lui-même que nous recevons pour mieux l’annoncer, porter du fruit et nous sanctifier./… « Ayons sur le Seigneur des pensées droites…/…il se laisse trouver par ceux qui ne le mettent pas à l’épreuve… » Sg. 1, 1-2.

Homélie du dimanche 20 octobre 2019 – (Lc 18,1-8) – Père Thierry