La pauvreté de Jésus est une absence de besoins, une simplicité de goût qui trouve dans ce qui lui est donné sa satisfaction./…Dieu s’abaisse devant sa créature : telle est la grandeur, la majesté de Dieu. Le véritablement «grand» est celui qui n’a pas peur de se rendre petit./…La personne humble reconnaît ses qualités, n’en tire par orgueil, les met au service des autres et reconnait les qualités des autres et rend grâce au Seigneur pour toutes ses merveilles.

Homélie du dimanche 1er septembre 2019 – (Lc 14,1.7-14) – Père Christophe